BAYE NIASS

4ème lettre du Cheikh Al Islam El Hajj Ibrahim Niass(raa)

«Cette lettre est destinée à mon ami, bien-aimé et véridique Hassan Ndiaye.
Je veux pouvoir t’aider dans ta quête de Dieu par respect et par fraternité en Dieu et par Dieu.

Sache que si tu veux plaire à Dieu depuis l’aube de l’apparition de la vie. A cette époque aussi, Dieu a programmé depuis lors, la venue de l’imam de la «Fayda» dans la Tijaniyya. Dieu va faire apparaître le « Sayboul Fayda » et la « Fayda» se propagera là où Dieu l’aura voulu. Les obstacles et ennemis se plieront face à la puissance de cette Fayda. Par la grâce divine, nul ne pourra l’arrêter.
Le monde entier sera touché par elle ainsi que chez les adeptes de la Tijaniyya. Certains chefs religieux et leaders politiques vont tenter de discréditer la «Faydhâ» de Cheikh Tijani (RAW) juste par amour pour toi. Cela n’est pas pour défendre la « Faydhâ», car elle ne compte sur personne en dehors de Dieu.
Tous ceux qui prêchent contre elle, ne feront qu’aiguiser la curiosité des gens et à les y amener.
Ces faux prédicateurs ne font qu’éloigner les gens d’eux-mêmes, de leur « moi » (l’effet inverse). Il te suffit de méditer en ton for intérieur et tu sauras alors que c’est bien la vérité.
Si tu désires faire la tarbiyya, tu auras peut être la chance de faire partie des élus, je ne te le dis que pour ton bien.
Cheikh Ahmed Tidjani (RAW) a dit : « le cheveu d’un « arîf Tijani » pèse plus lourd que tous les Pôles non Tijâni réunis sur une balance ».
Donc, je te conseille de pratiquer la «Tarbiyya » et de consentir beaucoup d’efforts.
Si tu refuses, tu es libre de persister dans ta situation actuelle, mais ne cherche jamais à faire tort à la Faydhâ car rien n’arrive sans la volonté de Dieu.
Je te conseille ainsi qu’à moi-même, la crainte de Dieu dans l’apparent et dans le caché. Tiens compagnie aux hommes vertueux si tu veux être touché par la Miséricorde. Occupe-toi de toi-même et laisse ce qui ne te regarde pas. « Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. Si tu veux bénéficier des bienfaits terrestres et ceux de l’au-delà, dirige-toi vers Dieu. Lorsque Dieu t’aime, Il te guide vers les «Arifîni billah

Je te conseille de rapprocher de ton voisin Muhammadu Zeynab car c’est un homme de Dieu de valeur.

Tiens-lui compagnie pour pouvoir bénéficier de sa lumière par amour de Dieu. Enrichissez-vous mutuellement, sans pour autant délaisser totalement ici-bas. Ce n’est qu’un conseil d’ami.

Je t’écris ces mots par amour de Dieu seulement car je ne désire que Dieu, Il est d’amour. »

Ibrahim fils d’Abd Allah Tidjani l’an 1349 de l’H. (1930-1931), Kossi.







Poème de Chiekh Ibrahima Niass inspiré à Kossi


Je me suis souvenu des nuits de rencontre du quartier à la Station Sublime, mais ce souvenir me trouble la vie.

Entouré par des jeunes dont le dévouement vers Allah ne souffre point de doute, nous nous sommes adonnés au zikr à tel enseigne que nous ne sommes ni vivants ni mort



Les disciples de Cheikh Ahmed Tijâni s'arrachent les verres de l’invocation de Dieu ainsi que celle de Son prophète au plus haut rang de la vie.

Tantôt nous plongeons dans la Présence Divine tantôt nous campons dans la «hadra» du prophète et parfois nous restons dans notre station. Que c’est beau cet état dans lequel nous nous trouvons !

Parfois nous sommes épris par la Beauté de Dieu tantôt par celle de son secret, lequel secret nous parcourons étape après étape.

L’unique objectif que nous nous fixons est d’être submergés par la beauté de Tâha qui est le seul envoyé de l’Essence Divine, nous ne cherchons ni l’amour de Sou’da (les vanités mondaines) encore moins Rayya (les délices paradisiaques).

Et pourquoi ne pas se fixer cet objectif, alors que notre oeil véridique l’a vu auprès de celui à qui l’on dévoue un amour éternel.

Et je vois que la manifestation de sa beauté à travers ma personne est telle qu’il devient difficile de faire la distinction entre nos deux personnes. En vérité, tu ne lui trouveras jamais un second ressemblant.

Que la prière d’Allah, Symbole de la Vérité soit sur lui tant que l’amoureux avoue son impuissance face à ses souvenirs qui lui troublent la vie.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site